Ajouter aux favoris

Dans ces « petits » musées, vous ferez des découvertes très originales ! Les histoires qui vous seront racontées sont toutes liées à des activités humaines qui ont marqué leurs temps…

Musée de la Dentelle de Chantilly

Un lieu pour explorer à votre rythme les 2 étages dédiés à ce rare artisanat, en partant des différents types de dentelle, pour ensuite aller vers les spécificités de la dentelle de Chantilly et de son industrie, pour finir avec le corner haute-couture… Les incroyables techniques et les modes de production sont expliqués et de nombreuses pièces, rares et précieuses, châles, robes, éventails, volants, cape,… sont présentées.

En pratique
34, rue d’Aumale – 60500 Chantilly
Tél 03 44 67 37 37
www.chantilly-dentelle.com

Musée de la Mémoire des Murs

Créé par Serge Ramond, collectionneur assidu de graffitis, le musée de la Mémoire des Murs recèle plus de 3 000 moulages d’inscriptions et de reliefs évoquant la vie quotidienne de leurs auteurs. Ces témoignages gravés ou sculptés s’apparentent à un « voyage » de 10 000 ans, de la Préhistoire à nos jours.

En pratique
60550 Verneuil-en-Halatte
Tél 03 44 24 54 81
www.memoiredesmurs.com

Musée de la vénerie

Vous voulez en savoir plus sur cette activité ancestrale ? Venez visiter ce musée très singulier (mais qui ne convient pas aux personnes sensibles).

Installé dans les beaux bâtiments du Prieuré Saint-Maurice de Senlis, le musée de la Vénerie constitue un établissement original en Europe. Créé, début 20e, par le peintre Charles Jean-Hallo, il abrite une importante collection relative à l’art cynégétique (de la chasse). Dans l’atmosphère d’une demeure privée, les tableaux comme ceux de François Desportes, peintre des chasses royales de Louis XIV, les objets d’art comme les tenues de chasse des princes de Condé, du duc d’Aumale et de l’impératrice Eugénie, se mêlent aux attributs du veneur pour évoquer l’art et l’histoire de la chasse à courre.

En pratique
Place du Parvis Notre Dame
60300 Senlis
Tél 03 44 29 49 93 
Site internet

Musée d’histoire locale de la ville de Viarmes

Témoignage de la vie des habitants de Viarmes, ce petit musée présente les reconstitutions d’une classe d’école, d’une chambre d’enfant, d’une cuisine, d’un café, d’un coiffeur, … autour des années 1900… Pendant la visite, les plus anciens retrouvent des sensations de leur enfance, tandis que les plus jeunes découvrent un autre temps.
Depuis peu, le musée est équipée d’audioguides.

En pratique
Mairie de Viarmes
Place Pierre Salvi, 01 34 09 26 30
95270 Viarmes

Musée des Spahis

Senlis a accueilli pendant trente ans le régiment des Spahis. Ces cavaliers d’Afrique du Nord ont occupé une place particulière dans l’armée française de 1830 à 1964. Uniformes, fanions, harnachements mais aussi souvenirs personnels et gravures retracent plus d’un siècle de l’histoire de ce corps indigène.

En pratique
Place du Parvis Notre Dame
60300 Senlis
Tél 03 44 24 86 72
Site internet

Musée de la Cartoucherie

L’usine de la Cartoucherie est, même pour ceux qui n’y ont jamais travaillé, un point très fort de l’identité communale de Survilliers.
Quelques anciens ouvriers et cadres se sont mobilisés pour conserver sur place un témoignage accessible sur les savoir-faire, les machines, le modèle social de ce lieu représentatif de l’histoire industrielle…
Situé à proximité de l’usine, ce lieu, très original, se visite en compagnie des anciens ouvriers qui vous racontent comment fabriquer des cartouches, réchapper au fulminate sans fulminer et concevoir les machines adéquates à ces activités. Amateurs des Arts et Métiers découvrez des machines uniques avec ceux qui les ont fabriqués.

En pratique
Grande Rue – 95470 Survilliers
ou sur rendez-vous au 01 34 68 54 73
Site internet

Tour du guet

La tour du guet

Un lieu pour prendre de la hauteur ! Saint-Martin-du-Tertre, village le plus haut d’Île de France à 200 mètres d’altitude est surnommé le « Balcon d’Île-de-France ». Sa tour du Guet, de 23 m de haut, construite en 1840, de style troubadour, offre un point de vue incontournable sur la région. S’y trouve aussi un musée niché dans ce cadre atypique où vous saurez tout sur le télégraphe de Chappe. En 1793, Claude Chappe et ses frères inventent un système de communication à partir de signaux optiques émis du haut d’une tour vers une autre. Au sommet de ces tours se trouvaient des bras en bois articulés capable d’envoyer des messages « codés », afin de pouvoir communiquer rapidement en cette période troublée, de révolution et de guerre…

Saint Martin-Histoire Patrimoine Territoire
Tour du guet
Rue serret
95270 Saint-Martin-du-Tertre
01 30 35 95 33 – 06 81 22 18 68

Musée des Bombardements

Si vous souhaitez plonger dans le passé pour découvrir l’époque de la Seconde Guerre mondiale, il suffit de vous arrêter devant un bâtiment de pierre du quartier de l’Economat, à Saint-Maximin. A l’intérieur, par un escalier en colimaçon vous découvrirez la collection d’objets récupérés dans l’Oise, par un témoin de ce conflit mondial : morceaux d’avion, uniformes, documents, ou objets plus insolites comme une douille de bombe transformée en kayak, …

Durant l’été 1944 : 59 avions sont abattus dans le secteur, 277 membres d’équipage sont morts pour seulement 4 civils. En effet si la ville de Saint Maximin est détruite à  95%, les habitants se sont réfugiés dans les nombreuses carrières locales.

En pratique
22 Rue Jean Jaurès,
60740 Saint-Maximin
03 44 61 18 54

Pour compléter vos visites :

Sur ce lien vous pouvez télécharger l’application de randonnées.

Ajouter aux favoris