Ajouter aux favoris

Ici, vous êtes chez Madame Jacquemart-André, dans l’abbaye de Chaalis. Collectionneuse avertie, elle y a réuni quelques-unes de ses exceptionnelles acquisitions. Les œuvres de Giotto, Boucher, Van Loo et Desportes semblent veiller sur le mobilier et les objets d’art datant de l’Antiquité au 20e siècle.
Le musée abrite également une collection consacrée à Jean-Jacques Rousseau.

Une femme qui vit de sa peinture

Nélie Jacquemart naît dans une famille de petite bourgeoisie. Très tôt, elle est protégée par Madame de Vatry, épouse d’un député et propriétaire de l’abbaye de Chaalis. Nélie a des talents de dessinatrice. Encouragée par sa protectrice, elle devient élève de l’« Atelier des femmes », une des premières académies de peinture pour femmes. Après avoir reçu plusieurs médailles dans des salons officiels, elle se spécialise dans les portraits et réalise celui d’Édouard André, riche banquier.

Une femme collectionneuse et moderne

A 40 ans, elle épouse Édouard André. Elle modifie son mode de vie, abandonne la peinture pour organiser réceptions et concerts mondains.
Et surtout, pour le couple, collectionner les œuvres d’art est une passion. Il parcourt l’Italie, mais aussi l’Égypte, Constantinople… Très intéressés, en particulier par la Renaissance italienne, Nélie et Édouard achètent aux marchands d’art 207 sculptures, 97 tableaux.

A la mort de son mari, Nélie hérite de sa fortune et continue ses voyages et sa collection.

En 1902, elle achète aux héritiers de Madame de Vatry, le domaine de Chaalis où elle passait les étés de son enfance, et elle y installe une partie de sa collection. Elle modernise le château abbatial en y installant l’électricité, le chauffage central et même le téléphone !

Un musée chez Nélie

En 1912, elle lègue tous ses biens à l’Institut de France. Un an plus tard, les deux musées Jacquemart-André, à Paris et à Chaalis, s’ouvrent au public qui visite des lieux habités de sculptures antiques, de tapisseries, de tableaux de Giotto… Son appartement privé, à Chaalis, témoigne de sa vie de femme de goût.

En 1923, ce musée d’exception s’enrichit de la collection Jean-Jacques Rousseau, réunie par le marquis de Girardin après avoir donné asile au célèbre philosophe à Ermenonville, tout proche.

En pratique

Musée Jacquemart-André
Abbaye Royale de Chaalis
60300 Fontaine-Chaalis
Tél : 03 44 54 04 02
ww.chaalis.fr/

Pour compléter votre visite :

Sur ce lien vous trouverez une idée de randonnée ou vous pouvez télécharger l’application de randonnées « rando Parc Oise » pour être géolocalisé.

Ajouter aux favoris