Ajouter aux favoris

A 40 kilomètres au nord de Paris, venez marcher sur les pas des Rois de France. Au cours de vos flâneries le long des ruelles pavées aux noms pittoresques, ne manquez pas d’admirer les vestiges et les monuments qui témoignent de la longue histoire de Senlis. Senlis regorge de trésors cachés, à vous de les dénicher ou de les découvrir accompagnés de ceux qui sauront vous les raconter.

Une cité carrefour

Bâtie sur une petite hauteur, Senlis est baignée par les rivières Aunette et Nonette, à l’interface des plaines agricoles du Valois et des grandes forêts de Chantilly, d’Ermenonville et d’Halatte.

Senlis est un nœud de voies de communication ; important carrefour routier dès l’Antiquité sur l’ancienne route royale de Paris à Lille et les routes de Meaux à Creil, de Crépy-en-Valois à Chantilly.

C’est aussi aujourd’hui un carrefour d’itinéraires de grande randonnée GR 11, GR 12 et GR 655 et de grandes routes cyclables (Paris-Londres, Eurovéloroute 3 Scandibèrique, Amsterdam-Compostelle).

Au cœur de ces axes, Senlis est entourée d’une double enceinte. La première muraille, dont la majeure partie subsiste aujourd’hui, fut construite par les Romains au 3e siècle. La seconde, édifiée au 12e siècle, est aujourd’hui un lieu de promenade très apprécié.

Le centre ancien, entouré des murailles gallo-romaines, recèle les témoins de l’importance de la ville : les vestiges du château royal théâtre du sacre d’Hugues Capet, la cathédrale Notre-Dame chef d’œuvre de l’art gothique, le palais épiscopal, la chapelle royale Saint-Frambourg ou encore le prieuré Saint-Maurice.

Tout autour, la ville s’est agrandie avec l’étonnante église Saint-Pierre et l’abbaye Saint-Vincent et, plus tard, avec de remarquables hôtels particuliers des 17e et 18e siècles,

Le long des axes routiers, les faubourgs proches, bâtis depuis au moins le 13e siècle, ont gardé leurs caractères anciens.

Une ville royale

Marquée par plus de 2 000 ans d’histoire, Senlis est notamment la terre d’élection et de prédilection des rois de France, d’Hugues Capet à Charles X.

Ancienne capitale des Gaulois Sylvanectes, Senlis s’appelle Augustomagus au Ier siècle, sous le règne de Claude, empereur romain.

A partir du 3e siècle, la ville, grâce à ces murailles, résiste aux invasions barbares, puis aux raids Normands. Senlis acquiert, alors, une réputation de sécurité et constitue dès le haut Moyen Âge, un lieu de résidence apprécié des souverains qui viennent chasser dans les environs.

En 987, l’élection d’Hugues Capet en tant que roi des Francs, à Senlis, fait de la région le berceau de la dynastie Capétienne.

Dès 993, la reine Adélaïde, épouse d’Hugues Capet, édifie à Senlis la chapelle royale Saint-Frambourg. En 1065, la reine Anne de Kiev fonde l’abbaye Saint-Vincent. Louis VI fait reconstruire le château en 1131 en même temps qu’il fonde l’abbaye cistercienne de Chaalis.

Abbaye saint Vincent

Une charte communale accordée à la ville en 1173 par le roi Louis VII, affranchit les habitants de la ville. La ville assure la justice et ne doit rendre des comptes qu’au roi.

En 1262, Saint Louis fonde le Prieuré Saint-Maurice.

La guerre de Cent Ans ravage la région et durant le 14e des Etats Généraux sont convoqués et plusieurs traités de paix sont signés à Senlis.

À la fin du 15e siècle, le roi Louis XI séjourne encore régulièrement à Senlis.

Au 16e et 17e siècles, malgré les terribles périodes de peste, la prospérité revient et Senlis compte jusqu’à 6 monastères.

Pendant la Révolution, la cathédrale est transformée en temple de la Raison. Senlis appauvri doit nourrir des dizaines de milliers de soldats de passage vers les guerres révolutionnaires.

Au 19e, la ville s’endort dans son cocon, les grands axes routiers sont moins parcourus suite au développement du chemin de fer.

Les deux guerres mondiales marquent la ville de périodes d’occupation et de destructions liés à des tirs d’artillerie.

Au 20e l’ouverture de l’autoroute A1 et la mise en service de l’Aéroport Paris-Charles-de-Gaulle en 1974 apportent une conjoncture favorable au développement économique de la ville et des nouveaux quartiers se développent.

Pays d’art et d’histoire

Créé en 2015, le Pays de Senlis à Ermenonville, réunit les communes de Senlis, Mont l’Evêque, Fontaine Chaalis et Ermenonville. Il a pour mission de promouvoir la diversité de ses richesses patrimoniales auprès de nouveaux publics. Les quatre communes offrent une diversité patrimoniale exceptionnelle : Senlis avec ses 2000 ans d’Architecture et d’Histoire, l’Abbaye de Chaalis, le Parc Jean-Jacques Rousseau et le Château de Mont-l’Evêque…

Pour en savoir plus : www.ville-senlis.fr/Decouvrir-Senlis/Patrimoine-Histoire/Pays-d-Art-d-Histoire

Pour compléter votre visite

Une randonnée en cliquant sur ce lien
ou télécharger l’application « rando parc Oise » , pour être géolocalisé et trouver toujours plus de balades.

Ajouter aux favoris